Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

la pêche aux leurres en barque

la pêche aux leurres en barque

La pêche des carnassiers avec les leurres souples. Perches, brochets et sandres au programme.


Le no kill, la pêche raisonnée et ses dérives

Publié par Philippe sur 19 Mai 2015, 17:43pm

Catégories : #coup de gueule

Le no kill, la pêche raisonnée et ses dérives

A l'heure d'aujourd'hui, de plus en plus de personnes prônent la pêche raisonnée voir le no kill. qu'en est-il exactement ? Je constate depuis quelques temps quelques dérives qui me font écrire cet article, et je sais qu'avec celui-ci, certains apprécieront, d'autres beaucoup moins !!!

Pour ce qui est de ma propre expérience lorsque j'ai commencé la pêche, il y a de cela quelques années maintenant...je me faisais déjà foudroyé du regard, parfois, verbalement, lorsque je remettais mon poisson à l'eau. Il m'arrivait de ramener quelques poissons pour les voisins, pas à la maison car je ne voulais pas en manger. Eh oui, quand on n'aime pas quelques chose, on ne va pas le ramener pour sentir son odeur cuire dans la cuisine...et encore moins le voir dans l'assiette !!! On ne va pas donner le bâton pour se faire battre, ou alors il faut vraiment être c*n !!!

Lorsque les anciens allaient à la pêche, ils y allaient pour rembourser leur carte de pêche et pour nourrir leur famille. Ils avaient connus des périodes si difficiles de notre triste histoire.... Les mentalités évoluant, les choses ont désormais bien changées, celui qui ramène un poisson est un killer, un intégriste ou tous les noms d'oiseau que je ne citerai pas ici !!!

Certains pêcheurs que je côtoie adore manger du poisson, ils en ramènent quelques uns et ce ne sont pas des tueurs, vous pouvez aller chez eux, il n'y en a aucun dans leur congelo, est-ce pour autant qu'il mérite la peine capitale ? Je ne le croie pas, car, quand ils en prennent plusieurs sur une même session, les suivants sont remis à l'eau dans les règles de l'art. Ils pratiquent une pêche raisonnée, et c'est cette pratique qui fait que le courant passe bien entre nous. Ils n'en ramènent pas à chaque fois, même s'ils en prennent..... Ils ne sont pas comme ceux que j'ai vu parfois, des fonds de barques remplis de brochets ou des seaux plein de grosses perches sans eau !!! qui vont aller pourrir dans le fond du congelo...

Alors faut-il prôner le no-kill à 100 % ou sommes nous pour une pêche raisonnée dans lequel notre écosystème n'en sortira que grandit !!! A titre d'infos, l'année passée j'ai ramené un brochet et 3 sandres..sur le nombre de poissons sortis je pense respecter le poisson. Suis-je pour autant un tueur, je ne le sais et ne saurais sans doute jamais. Tout ce que je sais, c'est que j'ai fait particulièrement plaisir à une personne de 104 ans qui n'avait jamais goûté de sandres. Il aura eu au moins droit à ça avant de nous quitter et de nous regarder d'où il est maintenant. Je ne suis pourtant pas une référence, car je rentre dans la catégorie de ceux qui n'en mange pas du tout !!!!

Les statistiques trouvées montrent que 97 % des poissons relâchés continuent à vivre !!! Si on veut pousser le vice plus loin, était-ce une étude avec des hameçons sans ardillons ? Car au rythme ou l'on va.....

Certaines instances comme celle de la Nièvre ont mis en place des quotas, chose que je trouve bénéfique pour l'avenir, et limiter certains dans leur nombre de prises n'est pas un mal. Maintenant il faudra quelques verbalisations faites par les différents services travaillant sur le secteur pour que cette mentalité entre dans les mœurs. Et que cette mentalité soit établie sur la France entière !!

Mais il y a une chose que l'on ne prend jamais trop en ligne de compte, ce sont les pros, certains œuvraient sur la Saône et tout ce qui se trouvaient dans les filets était vendus..... vous me direz qu'il faut bien qu'ils vivent, mais remonter des sandrillons et brochetons qui n'ont pas survécu à celà...... et pourtant ils ont fait le bonheur de certains étals ou restaurants locaux. Vous pouvez aussi regarder l'édition du bien public d'aujourd'hui sur le lac de Pont, pourtant il est fait aucunement mention du poids de poissons morts sur le secteur de Vénarey les Laumes et aux différents endroits où le poisson a été réinjecté. On frôlerait la tonne et demi !!!!!!!

Les viandars de mon secteur me connaisse... c'est souvent comme ça quand on n'a pas sa langue dans sa poche... et lorsqu'ils se plaignent qu'il n'y a plus rien sur certains sites, je me fais une joie de leur rappeler leurs bons souvenirs......

Mais il ne faut pas que nous tombions non plus dans l'excès, et pour critiquer il faut du casse croute derrière comme le dit si bien l'expression. Une personne qui ramène un poisson pour se faire plaisir ne doit pas systématiquement rentrer dans la catégorie du viandar, il se fait plaisir et c'est son droit (heureusement). Il faut avoir connaissance de ce qu'il a pris avant et à quand remonte la dernière fois qu'il a ramené un poisson !!!!!

Alors soyons respectueux de dame nature pour qu'elle nous le rende bien, mais ne soyons pas trop extrémistes....

Commenter cet article

F
Un grand merci de la part de mon tonton.
Répondre

Archives

Articles récents