Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

la pêche aux leurres en barque

la pêche aux leurres en barque

La pêche des carnassiers avec les leurres souples. Perches, brochets et sandres au programme.


Notre fermeture au Crescent

Publié par Philippe sur 31 Janvier 2016, 20:05pm

Catégories : #sandre, #Barrage du Crescent

Notre fermeture au Crescent

Samedi matin, rendez vous était pris avec l'ami Frédo à 6h45, pour nous rendre sur ce lac que nous adorons, mais qui est particulièrement difficile à pêcher. L'occasion pour moi de voir si Sandillon qui nous accompagne, a bien assimilé ce que nous avons vu en Saône.

Arrivé sur place vers 8h00, il y a du monde qui met à l'eau et trois autres barques sont déjà en train d’œuvrer. Une fois la barque mise à l'eau, et le 4x4 rangé, je vois la pompe de cale qui crache l'eau alors que le bouchon de nable a été mis..... ça commence mal. En ouvrant le coffre je vois la pompe d'aspiration du vivier qui n'est plus liée à la coque, d'où la rentrée d'eau.

Notre fermeture au Crescent

Le plastique contre la coque de la barque liée au froid a du céder avec les vibrations. A l'aide de morceau de mousse et d'une planche je parviens à bloquer celle-ci et éviter ainsi de prendre trop d'eau. La pompe de cale automatique faisant le reste. Un petit objet indispensable quand on a ponté sa barque !!!!

Le vent est très présent et de très grosses rafales font tourner le xi5 au 3/4 de sa puissance voir parfois au max en permanence. L'incident du matin lié à une météo des plus capricieuse ne me remonte pas du tout le moral. Mon humeur est exécrable......

Après avoir rapidement trouver les boules de vifs indispensable à notre pêche en verticale, le vent nous empêche carrément de faire des dérives correctes, c'est plus au petit bonheur la chance....pour arriver à peu près correctement sur celles-ci.

Notre fermeture au Crescent

Donc la décision est prise de nous rendre sur des endroits un peu plus abrités. Mais les boules de vifs y sont très dure à trouver !!! Sur toute la longueur parcourue, une seule attirera mon attention et nous insisterons dessus. Je prendrais deux mini tapes dans 13 m d'eau, mais rien qui ne vaille un ferrage correct. La première tape avec mon incontournable ringteez ST, et la seconde avec toujours un ringteez mais Ct. ce leurre fera l'objet d'un prochain article.

Alors que nous nous rendons sur une anse un peu abrité afin de nous restaurer, sandrillon hurle poisson !!! Les derniers entraînements en Saône ont été bénéfiques, ça paye !!! Il débloque ainsi le compteur de l'embarcation dont la pompe de cale se déclenche de temps en temps, mais la fuite est en grande partie maîtrisée.

Notre fermeture au Crescent

Nous nous restaurons donc à l'abri du vent, ça fait du bien car ça pique un peu quand même.. On en profite avec l'ami Frédo pour déguster la bouteille gagnée à St Jean !!!

Notre fermeture au Crescent

Une fois les estomacs des 3 peckeus remplis, les boules de vifs repérées du matin me tente trop, la pêche est là bas et tant pis pour le vent; le motorguide fera le boulot du mieux possible.

A la première dérive, mon plomb sabot touchant le fond sera de suite aspiré. Sitôt aspiré, sitôt ferré, je remonte donc un sandre de 35 avec le ringteez ST !!! La pluie fait son apparition, mais le vent ne faiblit toujours pas, au contraire il s'énerve...Certaines rafales me font mettre le genou à terre, pour éviter de chuter à l'eau, Théo qui a repérer mon manège le fait à l'imitation. Christophe qui nous a quitté cette semaine est dans ma tête, et il est hors de question qu'ils nous arrivent la même chose. La pluie redoublant d'intensité, la décision est prise d'arrêter les frais et de rentrer au chaud, c'est la der d'accord, mais il y en aura d'autre avec une météo plus clémente.

Notre fermeture au Crescent

Des conditions dantesques pour notre dernière partie de pêche, ce lac déjà réputé pour être très dur en temps normal, une autre difficulté s'est ajoutée. Bon nombre aurait parier comme quoi on ne toucherait rien du tout, moi le premier !!!

Nous avons donc touché du poisson sauf l'ami Frédo qui a fait un grand turn over au niveau des leurres et ça n'aura pas payé. On n'avait pas pêché ensemble depuis plus d'un mois !!!! ça a fait plaisir de se retrouver.

Sandrillon a confirmé ce que je pensais, à savoir qu'il assimilait vite, mais entre pêcher en Saône dans 3 à 5 mètres d'eau et dans ce lac, où il a pris son sandre dans 10 mètres d'eau, ce n'est pas la même chose. Sans rien lui dire, il a même pensé à remonter très doucement le poisson pour éviter que celui-ci ne meurt avec une remontée trop rapide. Au top le garçon !!!

Maintenant, il va être temps pour moi de nettoyer et de réparer ce qui ne va pas sur la quick....

Un texte peut-être plus long que d'habitude mais c'était la der, alors j'ai fait un effort supplémentaire.

Commenter cet article

F
Merci pour cette dernière de l année, une bonne journée malgré ces conditions . Le plaisir de voir les progrès et toute l application de Théo il va grossir notre sandrillon!!!! . Tu as pris la bonne décision d'arrêter la session ça devenait trop dangereux pour nous tous. Repos à nos chers poissons, à l'ouverture avec un moral tout neuf pour pêcher les Zanders!!!!
Répondre

Archives

Articles récents