Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

la pêche aux leurres en barque

la pêche aux leurres en barque

La pêche des carnassiers avec les leurres souples. Perches, brochets et sandres au programme.


Coupe de France acte 1

Publié par Philippe sur 2 Octobre 2017, 12:50pm

Catégories : #competition, #brochets, #silure

Ce samedi, nous avions donc rendez vous à St Jean de Losne pour les manches de la coupe de France. Deux manches pour les challengers pour essayer de se refaire la cerise et pour les élites d'en découdre sur ce fleuve que je connais comme ma poche. Je suis donc parti seul le samedi matin et ai mis à l'eau avant le levé du jour, car en étant seul je ne voulais pas dérégler la machine bien huilée de tous les compétiteurs qui sont arrivés petit à petit.

 

Les retrouvailles avec les potos et la connaissance des autres compétiteurs des autres zones et de l'élite autour d'un bon café/ croissant est passée très vite, rompue par le briefing du président local Jean Claude Pacou et du responsable FFPS Christophe Maffezzoni. Dans cet intermède, en tant que seul représentant du département, le journaliste du bien public me posera 2, 3 questions sur ma pratique. En étant n°1 sur la liste des inscrits, le tirage au sort fait que je pars le premier. Ca m'arrange bien car le poste que j'ai choisi est très éloigné de la zone de départ, le manque de puissance de la quick va être un peu comblé. C'est donc seul que je commence cette manche car Sandrillon termine l'école à 12h30 à Autun et la miss doit le récupérer et me l'emmener pour qu'il participe à la fête.

 

 

Donc c'est "tambour battant" que j'y suis allé avec le 6 cv !!! Mes cannes sont montées, il n'y a plus qu'à œuvrer. Sur les premiers lancers du shad teez 22 cms, je sens des coups de nez dans la queue du leurre, j'arrête les mouvements, lui donne de grande accélération jusqu'au bateau....pour voir un bec de 90 environ suivre jusque contre la coque de la quick, j'aurai beau lui faire le 8 dans l'eau qui va bien, il ne tapera pas dedans..... Ca commence plutôt mal avec un joli refus !!! 20 mètres plus loin, le même scénario se reproduit, avec dans la famille le fils de 70 qui agit de la même façon....Je descends en taille, mets de la vibration mais impossible de faire mordre ces deux pépères qui se sont juste contenté de suivre jusqu'au bateau...Alors que la pluie fait son apparition, je commence à cogiter en me rendant sur un poste à perches.Et sur les 4 premiers lancers, ce sont 4 perches de 24 qui monte au bateau la loose complète !!! j'en prendrai ainsi une dizaine jusqu'au sms de Théo qui

m'indique qu'ils sont en route et ne sont plus très loin. Donc j'arrête les frais, et remonte vers le point de départ pour le récupérer, après validation du tout par l'arbitre Officiel Laurent Joigner. Et en commun accord après lui avoir fait le récit du début de session, nous décidons de retourner sur le poste à perches dans un premier temps. Il tombe des hallebardes, et la pompe de cale s'est déjà mise deux fois en route !!! L'arrivée de Théo est saluée par tous les compétiteurs croisés, je peux vous assurer que ça lui a fait chaud au cœur !!! Mais après les émotions, il faut se remettre dedans et faire le taf comme on dit. Et c'est en drop que Théo annoncera  poisson, avec dans la foulée l'épuisette. Et c'est un brochet qui monte au bateau et qui maille 62.4 cms. Nous décapotons sur les premiers lancers de Sandrillon !! Pas de photo, car il pleut vraiment, l'appareil est bien à l'abri. La mesure est rapide car Christophe Baudot, le guide de pêche local aujourd'hui commissaire est non loin de nous et a vu

la scène et s'est rapproché. La mesure est validée.

Sur la dérive suivante après avoir pris quelques perches....non maillées, je prends une cartouche, et demande directe l'épuisette. C'est un silure qui donne un peu de fils à retordre, car en 22/100 on ne bride pas le poisson de suite. Une fois à l'épuisette, c'est Fred et son ponton qui viendront mesurer la bête 96.2 cms.

 

 

Après quelques perches de plus non maillées, nous quitterons les lieux car le temps passe vite et il est temps pour nous de remonter si nous voulons être dans le timing pour rendre notre feuille dans les temps .En discutant vers la mise à l'eau en remontant les bateaux, les différents compétiteurs ont connu des fortunes diverses, ce qui laisse espérer pour nous d'être pas trop mal classés avec ces deux poissons et le classement intermédiaire de la coupe tombe, nous sommes 12 ème !! 

 

 

Mais il s'agit du classement complet, c'est celui des challengers que nous attendons car il nous concerne directement et au vu des noms devant nous, nous sommes bien placés et allons enlever de la sorte la place de 8 qui ruinait un peu notre classement. Le verdict tombe, nous sommes troisième !!!

 

C'est donc un podium qui tombe à pic pour nous après celui des épreuves de Seine.

Nous terminerons la soirée autour d'un bon repas organisé par le camping de St Jean, et pour une fois, nous rentrons nous coucher à l'appart ou nous ne ferons pas de vieux os !!! Car il faut reprendre des forces pour le lendemain et prendre un poisson pour rentrer dans le classement général de la coupe de France.

Le podium est donc composé à la première place de la paire Greffet/Cuzol avec 2 brochets, et la team Bourdet/Cabar également avec 2 brochets. Félicitations à eux, ils ont su tirer leur épingle du jeu.

En Elite, c'est le binôme Westin, Ivan et Jérôme,  qui vire en tête avec 6 poissons, suivi de la team Marragou/Delabarre. L'autre team père/ fils Valfort complète le trio de tête provisoire de la coupe de France. 

La suite demain

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents